MALADIE DES ÈLEVEURS INFOS PAR JOSÉ TAQUET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MALADIE DES ÈLEVEURS INFOS PAR JOSÉ TAQUET

Message par leporcq rémi le Dim 23 Aoû - 21:59

Il s'agit d'une affection pulmonaire provoquée par une exposition répétée de l'organisme à des substances étrangères (dites antigènes). Ces substances sont contenues dans les déjections des oiseaux, mais aussi dans le sérum, l'œuf et les plumes.
Parfois maladie professionnelle observée chez les éleveurs de pigeons ou les volaillers en milieu agricole, il s'agit le plus souvent d'une affection du milieu urbain touchant les personnes qui élèvent des oiseaux pour leur agrément.

Les premiers cas avaient été décrits chez les éleveurs de pigeons et de perruches en 1965, mais bien d'autres oiseaux peuvent être responsables de la maladie : tourterelles, canards, faisans, dindes et poulets, de sorte que la maladie peut être une maladie professionnelle dans toutes les régions agricoles et aussi chez les éleveurs de pigeons ou les volaillers.

Le nombre d'oiseaux est très variable, mais un  seul suffit pour provoquer la maladie. Des études sur des associations colombophiles montrent que 6 à 21% des éleveurs exposés peuvent développer la maladie.

Quand ?

C'est au moment où l'on nettoie la cage ou le pigeonnier, en atmosphère confinée, que les poussières d'excrétas d'oiseaux ou de plumes sont inhalées par l'individu et pénètrent dans l'arbre respiratoire.

C'est en général 6 à 8 heures après cette inhalation que les symptômes se produisent. Mais le patient ne fait pas le rapport entre la maladie et son passe-temps favori ou son activité professionnelle.

Les manifestations

La maladie se manifeste essentiellement sous 2 formes : aiguë ou chronique :
la forme aiguë ou récente
se traduit par un ensemble de symptômes d'allure grippale avec de la toux sèche, un essoufflement, de la fièvre et beaucoup plus rarement des maux de tête, des frissons, des douleurs musculaires.
la forme subaiguë ou chronique
s'observe lorsque le contact est permanent. Il existe une toux souvent tenace, une fièvre légère, un essoufflement croissant, un amaigrissement parfois important et une fatigue inhabituelle.
Les éléments de diagnostic

Le diagnostic est soupçonné lorsqu'une personne en contact avec des oiseaux souffre de l'un ou de plusieurs des symptômes évoqués plus haut.
Après un examen soigneux, le médecin est amené à demander un certain nombre d'examens complémentaires pour affirmer le diagnostic. Ces examens vont comporter une radiographie thoracique (ou un scanner), qui peut montrer des images caractéristiques, un examen sanguin destiné à retrouver des marqueurs spécifiques vis à vis de l'antigène en cause, la mesure du souffle pour évaluer le degré d'essoufflement ou dépister des troubles débutants.

Des examens plus approfondis sont parfois nécessaires pour confirmer le diagnostic et éliminer une affection d'une autre cause, en particulier une maladie microbienne contagieuse (Chlamydia, Psittacci).

Quel traitement ?

Le seul traitement vraiment efficace est l'éviction des oiseaux, qui peut être difficile pour des raisons psychologiques ou parfois professionnelles.

Dans les formes récentes de maladie d'éleveurs d'oiseaux, l'éviction est parfois suffisante pour guérir. Lorsque les symptômes sont importants ou la maladie évoluée, un traitement médicamenteux complémentaire est parfois nécessaire.

Tiré d'un article destiné aux colombophiles du Docteur M. Bourahla,
pneumologue-allergologue à Cambrai.

Problèmes pulmonaires divers
provoqués  ou aggravés par les pigeons
ou l'entretien des pigeonniers
Les ennemis des poumons :
1 - Les poussières " de pigeon" : fientes, plumes ... (maladie des éleveurs)
2 - Les moisissures et poussières sur les murs. (allergies)
3 - Certaines maladies des oiseaux  ( chlamydiose ...)
4 - Le grain : poussières, moisissures (aspergillose ...)
5 - Les bactéries et acariens propres aux pigeons

Les effets sont multiples :  toux, fièvre, essoufflement, douleurs, frissons ...

Votre réaction à toutes ces agressions peut se détecter par analyse de sang. Il existe dans le sang des marqueurs spécifiques.

Si vous avez de l'asthme, de l'emphysème, de la B.C.P.O. , il est bien évident que si vous séjournez dans un pigeonnier mal nettoyé, mal désinfecté, et surtout mal aéré, votre cas va s'aggraver ...

Prévention :
Aération maximum : L'idéal, c'est le pigeonnier avec tout un côté grillagé.

Peindre les parois avec une peinture anti-moisissures, antibactérienne, anti-acariens, ...

Aspirez les poussières régulièrement. Prévoyez un long tuyau et laissez l'aspirateur dehors, car il en sort quand même de fines poussières.

Profitez de l'été pour tout passer au jet d'eau et à la brosse.
avatar
leporcq rémi
Admin
Admin

Messages : 285
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 58
Localisation : jeumont

http://sottobanca.forum-officiel.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum